Générer des revenus passifs avec un investissement, c’est possible. Le revenu actif est caractérisé par le fait qu’un travail actif est fourni par un individu. Peu importe qu’il s’agisse d’un travail manuel ou mental, le travail est un travail. Il s’agit donc toujours d’échanger du temps contre de l’argent. Pour gagner des revenus passifs, il n’est pas nécessaire d’échanger du temps contre de l’argent. La mise en place de revenus passifs nécessite toutefois un peu d’huile de coude (on n’a rien sans rien – malheureusement), mais le revenu est ensuite versé régulièrement et sans autre intervention.

Il y a plusieurs façons de générer un revenu passif

Il existe plusieurs façons de se constituer un revenu passif. Le moyen le plus simple est probablement les revenus issus des intérêts via l’investissement. Les comptes d’épargne et autres produits financiers à taux d’intérêt versent des intérêts à leur titulaire sans qu’il n’ait à effectuer de travail actif. Le problème actuel, cependant, est que les taux d’intérêts qu’offrent ces derniers sont plutôt bas. Il y a même des banques qui exigent des taux d’intérêt négatifs. On pourrait alors parler de “dépenses passives”, probablement le meilleur moyen de gaspiller son argent.

Revenu passif à travers l’immobilier

D’autres revenus passifs peuvent être réalisés grâce à l’immobilier. Encore une fois, il faut au début mettre un peu d’huile de coude. Dans le cas de locataires fiables et sans problèmes, on peut alors parler de revenu passif par le biais de revenus locatifs. Cependant, il y a ici aussi des problèmes possibles. Et si le locataire ne paye pas ? Et si les locataires se plaignent des dysfonctionnements dans l’appartement (le robinet qui fuit, etc.) ? Alors il faudra vous déplacer pour résoudre le problème, sauf si vous avez quelqu’un pour s’en occuper.

Revenu passif en tant qu’entrepreneur

Les entrepreneurs et investisseurs peuvent également générer des revenus passifs. Cependant, cela n’a rien à voir avec les revenus gagnés par un travailleur indépendant. Quelqu’un en freelance travaille souvent lui-même et constamment. Les entrepreneurs, eux, délèguent et échangent alors leur argent contre du temps (de travail). Ils paient les autres (leur donne de l’argent) pour qu’ils réalisent une tâche et en retour, ils gagnent du temps (libre).

Revenu passif et investissement

Les entrepreneurs et les investisseurs perçoivent un revenu passif pour leur appétit pour le risque et leurs idées. Les revenus sont distribués sous forme de dividendes, de retraits et de partage des bénéfices. Ces flux monétaires constituent la “classe supérieure” de revenus passifs, car ils sont versés indépendamment du temps et de l’endroit. Il est possible de percevoir des dividendes tout en sirotant tranquillement un cocktail sur la plage des Caraïbes.

Tous les types de revenus passifs mentionnés ci-dessus requièrent les mêmes choses : avoir un capital et l’investir intelligemment.

Déjà John D. Rockefeller avait parfaitement compris ce concept et avait un jour déclaré :

“Mieux vaut penser à son argent un jour par mois que de travailler pour lui pendant un mois entier” – “Alors, celui qui travaille toute la journée n’a pas le temps de gagner de l’argent.”

Où en êtes-vous dans la constitution de revenus passifs ? Quels projets avez-vous déjà commencé ? Faites-nous part de votre état d’avancement dans les commentaires.