Le crowdinvesting est une excellente occasion de diversifier votre portefeuille avec de jeunes entreprises intéressantes tout en accumulant un revenu passif.

Lorsque nous cherchons de nouvelles opportunités de revenus passifs dans le secteur de l’investissement, les considérations de rendement jouent un rôle secondaire pour nous. Oui au rendement, mais pas à n’importe quel prix. Ce qui est beaucoup plus important, c’est de savoir ce qu’un pour cent de plus de rendement signifie pour nous, comment l’entreprise gagne de l’argent et si ce type d’entreprise répond à nos exigences écologiques, durables et éthiques et sociales.

C’est peut-être génial d’acheter des actions Nestlé, car l’entreprise génère des bénéfices considérables, mais cette société contredit nos préférences d’investissement. Lorsque nous investissons de l’argent, notre objectif est toujours de soutenir une entreprise qui peut répondre à nos exigences personnelles.

Qu’est-ce que le crowdinvesting ?

Le crowdinvesting est une forme relativement nouvelle de financement pour les start-ups et les entreprises en phase de croissance. Un certain nombre de donateurs unissent leurs forces afin d’obtenir le montant du financement. Il s’agit aussi bien d’investisseurs privés et professionnels que de petits investisseurs. En règle générale, ils investissent des sommes d’argent plus modestes et peuvent ainsi augmenter la part des fonds propres de l’entreprise. Lorsqu’une entreprise veut se financer par emprunt (généralement via un prêt bancaire), elle doit déjà avoir un certain capital (en guise de garantie) et le crowdinvesting peut donc lui permettre d’atteindre ce but (droit de participation aux bénéfices ou prêt participatif). Dans le cas d’une participation tacite, c’est comme si l’investisseur faisait l’acquisition d’une obligation d’une entreprise. On suppose généralement que le crowdinvesting présente à la fois un potentiel de rendement élevé et un risque élevé, car une perte totale ne peut pas être exclue si l’entreprise ne réussit pas. Dans la plupart des cas, le droit de parole de l’investisseur est fortement limité voire exclu. Par ailleurs, il convient de souligner que dans les pays de l’Union européenne, l’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) est là pour améliorer la protection des investisseurs et promouvoir la stabilité et le bon fonctionnement des marchés financiers.

Différence entre crowdinvesting et crowdfunding ou crowdsourcing

Le terme “crowdinvesting” est dérivé de la forme la plus connue de crowdfunding, mais n’a pas grand-chose à voir avec ce terme. Dans le cas du crowdfunding (financement participatif), une large communauté finance la réalisation d’un projet. Avec le crowdfunding, votre investissement est un synonyme d’action caritative, de don. Les récompenses sont souvent des produits de l’entreprise, que l’investisseur est l’un des premiers à recevoir. En fonction du montant de l’investissement, des rencontres personnelles ou autres sont également proposées en retour. La contrepartie n’est donc pas monétaire. A l’inverse du Crowdinvesting. Ici, la contrepartie consiste en l’acquisition d’une part de la société – une action ! En tant qu’investisseur, vous pouvez profiter des bénéfices (potentiels) de l’entreprise ainsi que des gains suite à une éventuelle vente de la société à des investisseurs importants. Il y a quelques années à peine, ce type d’investissement était réservé à des investisseurs à gros capital (comme par ex. les Business Angels et les investisseurs en capital-risque).

Avantages du crowdinvesting

Cela devrait montrer clairement que le crowdinvesting est une option intéressante pour les investisseurs à la recherche d’opportunités de diversification de leur portefeuille – et ce, avec des sociétés à haut rendement. Mais quels sont les autres avantages du crowdinvestesting ?

Comme je l’ai dit au début, je suis un investisseur très passif. J’aime les investissements que je peux laisser traîner longtemps sans trop me soucier de leur développement. Après tout, chaque minute que ce genre d’investissement exige de moi réduit le caractère passif de mon investissement. Si je peux maintenant combiner cela avec le choix d’entreprises qui correspondent à mes critères personnels, je vois alors une excellente opportunité d’investissement. Selon la façon dont nous utilisons notre argent, nous influençons l’avenir économique. Et comme nous le savons tous aujourd’hui, l’économie, guidée par nos besoins et nos modes de consommation, détermine presque exclusivement l’avenir de notre planète.

Si cette approche idéale peut maintenant être combinée avec des rendements attrayants, je crois que cela donnera une classe d’actifs avec d’excellentes perspectives pour l’avenir. Enfin, il n’est pas exclu qu’en plus du remboursement du “prêt”, une augmentation de la valeur de votre participation puisse également se produire, ce qui peut générer des bénéfices supplémentaires. Je grandis donc à travers une entreprise qui répond à mes préférences d’investissement individuelles et qui réalise des projets qui pourraient même changer le monde. A mes yeux, une révolution financière !

Un autre grand avantage des plateformes de crowdinvesting est que vous pouvez acquérir de petites parts de société – gratuitement ! Vous n’avez donc pas besoin d’investir plusieurs centaines ou même plusieurs milliers d’euros pour rendre un investissement rentable, par exemple en raison des coûts de transaction et d’information. Vous pouvez acquérir des participations tacites dans de jeunes entreprises et start-ups à partir de 50€ (par exemple chez Companisto). Cela signifie que le degré de diversification de 1 % qui est mentionné dans mon livre “Adieu métro-boulot-dodo !” peut vraiment être atteint même en tant que petit investisseur.

Qu’entend-on par 1 % de diversification ?

Du point de vue du risque, il est souhaitable que les petits investisseurs et les investisseurs privés répartissent le plus largement possible les investissements au sein d’une classe d’actifs (par exemple, crowdinvesting, ETF et les actions, prêts entre particuliers). Si aucun des placements n’est supérieur à 1 % de l’investissement total dans la catégorie d’actifs concernée, on peut parler d’une large diversification et donc d’une réduction significative du risque.

Exemple : si vous avez 5 000 € à placer, vous devrez alors investir par tranche de 50 € dans un total de 100 jeunes entreprises et/ou start-ups différentes. Cela signifie qu’une diversification de 1 % a été réalisée dans la classe d’actifs “crowdinvesting”. Un montant d’investissement qui peut être réalisé de manière réaliste sur une certaine période de temps et qui conduit à une situation dans laquelle les pertes totales potentielles sont plus facilement absorbées. Les tranches d’investissement dans les prêts entre particuliers sont encore plus petites, où les investissements peuvent même être divisés en montants de 5 € et une diversification de 1 % peut déjà être réalisée avec un investissement de 500 €.

Comment fonctionne le crowdinvesting ?

Les fondateurs, les start-ups ou les jeunes entreprises choisissent d’abord l’une des nombreuses plateformes de crowdinvesting du marché. Ils se présentent, introduisent l’entreprise, l’idée qu’ils ont et, en général, leur business plan. En outre, le montant minimum qu’ils souhaitent recueillir (montant minimum de financement) est indiqué. Les informations fournies par les entrepreneurs à la recherche de capital sont ensuite vérifiées par la plateforme de crowdinvestig. Ce n’est que si le résultat est positif que la demande sera effectivement mise en ligne. Si le montant minimum de financement est atteint par les crowdinvestors avant l’échéance fixée, le financement est stoppé et l’argent recueilli est reversé aux entrepreneurs. Si cela ne se produit pas, l’investisseur récupère son argent. En cas de financement réussi, les investisseurs reçoivent régulièrement des informations de la part des sociétés concernées sur le cours actuel des affaires. Si l’entreprise se développe avec succès, les investisseurs reçoivent une contribution au bénéfice (rendement) promise par les demandeurs de capital.

Termes importants

Placement minimal : selon la plateforme choisie, différents montants de placement minimal sont requis. Ceux-ci peuvent varier de 10 euros (Wedogood) à 100 euros (Companisto).

Période de financement : le montant minimum de financement doit être atteint avant la fin de cette période pour que l’argent recueilli soit reversé aux entrepreneurs. Dans des cas particuliers, les périodes peuvent être prolongées.

Période minimum : la durée minimale de l’investissement varie d’une entreprise à l’autre en fonction du modèle économique et du business plan qui ont été choisis. Les durées s’échelonnent fréquemment entre 2,5 et 6 ans.

Type d’investissement : en plus des bons de participation et des prêts participatifs, des parts tacites sont le plus souvent proposées. Il s’agit d’un mélange de financement interne et externe, qui ne donne cependant pas lieu à un droit de regard actif dans la gestion de l’entreprise. Toutefois, ils motivent une participation financière aux produits de la vente et aux bénéfices de l’entreprise (sans versements supplémentaires).

6 stratégies pour vous construire un revenu passif avec le crowdinvesting

1 – Diversifier le plus possible vos placements

À mon avis, il est logique, surtout en tant que débutant, d’investir beaucoup de petites sommes dans des entreprises très différentes. Diversifiez le plus possible vos placements. Le principe de base de la diversification s’applique principalement à cette forme de revenu passif plus risquée, car les pertes dues aux défauts de paiement sont plus que certaines ! Encore une fois, toutes les pommes ne devraient pas être mises dans le même panier. Plus vous multipliez le nombre de paniers (d’entreprises) dans votre portefeuille, moins vous subirez de pertes !

2 – Investir dans des domaines que vous maîtrisez

Je pense qu’il est préférable, surtout au début, d’investir dans les idées dans lesquelles vous avez déjà une certaine expérience / connaissance.

3 – Se mettre à la place du client

Une bonne méthode pour évaluer l’idée de l’entreprise est de se mettre à la place du client qu’elle cible. Consommeriez-vous ou utiliseriez-vous le produit ou le service ?

4 – Profiter de l’intelligence collective

Le principe du financement participatif est étroitement lié au phénomène de l’intelligence collective. Cela signifie qu’il est logique d’investir là où d’autres investisseurs ont déjà investi de l’argent. Cela augmente non seulement la “preuve sociale” de l’entreprise, mais aussi le capital total avec lequel la start-up peut fonctionner. Cette liquidité accrue augmente énormément les chances de succès !

5 – Rechercher les récompenses supplémentaires

Lorsque vous faites votre investissement, recherchez les récompenses supplémentaires qu’offre l’entreprise dans laquelle vous investissez (primes, bons de réduction, etc.). Elles améliorent directement le rendement de votre investissement, mais vont généralement de pair avec des montants minimums d’investissement légèrement plus élevés.

6 – Regarder si vous payez des frais de transaction

Je trouve particulièrement bien qu’il n’y ai pas de frais de transaction pour les investissements et que, par conséquent, les investissements plus petits soient tout aussi utiles que les plus importants.

Ma stratégie de crowdinvestment

Chaque début de mois, je consacre une demi-journée à mes sources de revenus passifs. Ensuite, je décide également de mes nouveaux crowdinvestments (investissements participatifs). Je m’assure qu’ils appartiennent à des industries différentes et qu’ils ont des rendements différents (faible, moyen et élevé). Le facteur social joue également un rôle important pour moi. J’essaie d’investir dans des entreprises qui ont les mêmes valeurs que moi ! À l’avenir, j’inclurai également la durée minimale de l’investissement dans ma prise de décision. Avec cela, j’essaie de transposer le principe des échelles d’obligations au crowdinvesting. Cela afin d’assurer un mélange entre une liquidité élevée et un flux de trésorerie passif constant. De cette façon, un portefeuille diversifié avec un rapport risque/rendement adapté à mes besoins se développe au fil du temps.

Crowdinvesting – la conclusion

Gardez bien à l’esprit que cette stratégie reste un exemple adapté à mes préférences individuelles en matière de risque/rendement et à mon budget. Il se peut que vous ayez des préférences complètement différentes et que vous choisissiez une autre stratégie. Je voudrais également souligner que pour l’instant encore trop peu d’opportunités d’investissement sont offertes sur les plateformes de crowdinvesting.

Avant de vous donner une vue d’ensemble de quelques plateformes déjà bien établies, je souhaite vous avertir. L’investissement participatif peut être particulièrement addictif et vous pourriez rapidement développer une frénésie d’achats ! Fixez-vous donc à l’avance le montant que vous voudriez investir et tenez-vous à cette somme comme vous le feriez avant d’aller faire du shopping. Sinon, il se pourrait bien que vous vous rendiez compte une fois arrivé à la caisse, que vous avez mis des choses dans le panier que vous ne vouliez pas acheter ou qui dépassent votre budget !

Plateformes recommandées :

  • Wedogood → Projets écologiques et éthiques → Investissement minimum : 10€.
  • Companisto → Projets innovants → Investissement minimum : 100€.
  • Wiseed → Projets dans le secteur des technologies du futur → Investissement minimum : 100€.