Comment écrire le livre parfait ? Beaucoup d’écrivains et d’auto-éditeurs se posent cette question. Ce n’est un secret pour personne que derrière un livre à succès se cache beaucoup plus qu’un “génie” littéraire et une grande maison d’édition. Cela nous semble aussi être un mode de pensée typique qui empêche la plupart des gens qui ont toujours voulu écrire un livre de poursuivre leur rêve. Nous n’approuvons pas ce mode de pensée. Tout le monde a en soi le potentiel d’écrire un ou plusieurs livres. Chacun a une manière individuelle d’écrire et de raconter sa propre histoire. Un style d’écriture personnel et unique qui s’adresse à un public très spécifique. Aucun livre venant du cœur ne pourrait être superflu ! Vous vous retrouvez dans ces déclarations ? Ensuite, cet article vous montrera les facteurs les plus importants pour rédiger un livre parfait et le commercialiser de manière stratégique – de sorte qu’il rapporte également financièrement. Êtes-vous de la partie ? Alors, allons-y.

Avec une bonne planification, la bataille est à moitié gagnée !

Bien avant de coucher votre premier mot sur le papier, vous devez vous occuper du processus de création du livre et du marketing. C’est le seul moyen d’assurer dès le départ que votre livre atteigne non seulement votre groupe cible, mais aussi qu’il soit lucratif. Quiconque planifie depuis le début et réfléchit bien à ce processus, gagne non seulement beaucoup de temps, mais peut aussi supposer que son livre sera lu et aimé. Pour qu’un livre rapporte de l’argent, il doit s’adresser à un marché cible et ne pas être publié précipitamment. Ensuite, l’écriture et le marketing seront un jeu d’enfant.

# 1 Avant d’écrire un livre, demandez-vous : qui est mon public cible ?

La plupart des auteurs que nous coachons se demandent qui est le groupe cible exact de leurs livres. Dans la plupart des cas, ils ne le savent pas du tout ou leur réponse est : “tout le monde !”. Nous étions aussi dans cette situation les premières années ! Nous étions convaincus que nos livres intéressaient tout le monde et nous ne parvenions pas savoir exactement pour qui nous les avions écrits. Cette erreur est vraiment typique, mais elle limite non seulement votre processus d’écriture et elle nuit même à vos ventes ! Cependant, connaître votre groupe cible est l’alpha et l’oméga.

Vous allez vendre plus de livres à un public spécifique parce que vous les ciblez, plutôt qu’à un grand, non spécifique. Plus vous connaissez votre groupe cible, plus vous pourrez écrire des livres et les commercialiser avec précision. Cela vous aidera énormément, surtout à long terme. Vous pouvez définir vous-même votre propre public cible ou, si vous avez déjà une page de fans sur Facebook, par exemple, vous pouvez utiliser les statistiques. . Quels critères utiliser pour le ciblage ?

  • l’âge
  • le sexe (éventuellement même le statut matrimonial)
  • les motivations, désirs et centres d’intérêt
  • les besoins et problèmes
  • la formation scolaire, le métier, le salaire
  • le système de valeurs et les concepts moraux
  • la classe sociale (sans que cela soit discriminatoire)
  • la sensibilité au prix (haute ou basse)

Il s’agit d’un aperçu qui facilitera considérablement l’écriture et la commercialisation de votre livre. Soyez conscient de ces problèmes avant que la première lettre de votre ouvrage ne soit écrite, sinon vous n’utiliserez qu’une fraction de son potentiel. Cela soulève une autre question qui est rapidement négligée. Quelles sont les attentes de mes lecteurs ?

# 2 La valeur ajoutée

Quiconque s’occupe de marketing sait que les clients paient pour la valeur ajoutée d’un produit ou d’un service. Plus la valeur ajoutée est élevée, plus la sensibilité au prix est faible, car le besoin satisfait est plus important que le coût qu’il génère. Ce que nous comprenons dans le secteur du livre comme une plus-value diffère à certains égards entre les genres (guides, livres factuels et spécialisés, romans, livres pour enfants, etc.). D’autres facteurs s’appliquent à tous les genres :

  • Le livre DOIT être écrit proprement (sans fautes d’orthographe et de grammaire)
  • Le livre est facile à lire (mise en page), a une belle couverture (valeur perçue) et un titre captivant
  • Le prix correspond à la sensibilité au prix du groupe cible
  • Le livre atteint l’objectif que vous avez promis dans la description.
  • Le livre est captivant et le lecteur le lit jusqu’à la fin. Ce dernier point est complètement ignoré par presque tous les auteurs (90 % des personnes ne lisent pas plus loin que le premier chapitre !)
  • Votre public trouve ce qu’il cherche :
    • Guide : les besoins (problèmes) sont satisfaits (résolus).
    • Ouvrages techniques et spécialisés : les informations recherchées y sont consignées
    • Romans : le divertissement souhaité (humour, peur, amour) est offert
    • Livres pour enfants : les parents obtiennent ce qu’ils cherchaient (éducation, divertissement, etc.)

Vous devez maintenant savoir pour qui vous écrivez le livre, quelles sont les attentes de votre groupe cible vis-à-vis de votre livre (et que vous voulez réveiller en eux) et comment vous pouvez répondre à celles-ci pour offrir une grande valeur ajoutée. Si vous vous contentez de suivre ces étapes, vous constaterez que la qualité de vos livres atteindra un tout autre niveau. Vous pouvez à présent faire un brainstorming sur le contenu, élaborer le plan et laisser libre cours à votre créativité :D.

# 3 Ecrire un livre n’est pas une fin en soi – Comment fonctionne vraiment la campagne marketing ?

Nous constatons à maintes reprises que peu d’auteurs indépendants et d’auto-éditeurs s’y connaissent vraiment en marketing en ligne. Les termes les plus importants à connaître pour commercialiser efficacement votre livre sont les suivants :

  • Taux de conversion (ratio visiteurs de la page produit / nombre de commandes = taux d’achat)
  • Facteurs de conversion (quels facteurs sont responsables de cela ? la couverture, le titre, etc.)
  • Trafic (quantité et qualité des visiteurs)
  • Facteurs de trafic (Quels facteurs génèrent du trafic vers la page produit du livre ?)
  • Attention (comment dirigez-vous l’attention de votre public cible vers votre livre ?)
  • Marketing par mots clés (quelles combinaisons de mots clés fonctionnent bien, génèrent du trafic et sont optimisées pour votre public ?)
  • Marketing par catégories (quelles catégories conviennent le mieux à votre livre ?)
  • Stratégie de lancement de livre (vous devrez planifier avec précision le premier mois de publication de votre livre – ainsi que les semaines et les mois à venir – pour positionner réellement votre livre à long terme)
  • Preuve sociale / statut d’expert (positionnez-vous en tant qu’expert dans votre domaine ou construisez une confirmation sociale de sorte que vos lecteurs associent vos livres à des sentiments positifs et à des résultats positifs)
  • Base de fans (transformez vos lecteurs en fans – c’est le plus important pour un succès à long terme !)
  • Construisez une liste de diffusion pour vous rendre indépendant (indispensable pour les auteurs auto-édités !)

Vous voyez, une campagne marketing efficace implique beaucoup plus que de télécharger votre manuscrit de manière imprudente et précipitée dans l’univers d’Amazon. Avoir une stratégie est indispensable si vous voulez vraiment gagner de l’argent avec vos livres.

# 4 Comment maximiser les profits avec vos livres

Vous connaissez maintenant les étapes les plus importantes pour publier un livre à succès qui vous rapportera même beaucoup d’argent dans quelques années. Comment faire maintenant pour maximiser vos profits ?

Quantité x qualité + produits finaux = maximisation du profit

Plus vous publiez et lancez des livres de grande qualité, plus vos revenus seront élevés. Enfin, vos livres s’influenceront mutuellement. Par exemple, beaucoup de nos lecteurs achètent au moins un autre de nos livre après avoir lu le premier. En outre, vous pouvez vendre d’autres produits ou services (plus chers) via ce que l’on appelle le backend, par exemple via votre liste d’e-mails, et ainsi augmenter considérablement vos bénéfices. Pour nous, cela représente un revenu / mois à quatre chiffres.

Avec quoi avez-vous le plus de difficultés ?

Maintenant c’est votre tour. Partagez votre opinion avec nous dans les commentaires. Nous serions très intéressés de connaître vos difficultés, de savoir dans quels domaines vous êtes à l’aise et dans quels domaines vous souhaitez davantage d’aide. Faites-nous aussi volontiers des suggestions pour d’autres articles.