Avez-vous déjà eu l’idée de devenir auteur ? D’écrire un livre ?

Pendant de nombreuses années, nous avons secrètement joué avec cette idée, mais nous l’avons rejetée encore et encore. Lorsque l’on découvrait des livres sur la finance, nous pensions : « je ne l’aurais pas écrit comme ça, j’aurais mis en avant l’aspect pratique… » Qu’est-ce qui nous retenait depuis si longtemps ?

Ce sont les mêmes préjugés et idées fausses qui empêchent de nombreuses personnes d’exploiter pleinement leur potentiel aujourd’hui ! Ces fausses “vérités” circulent dans notre subconscient et se révèlent chaque fois que nous sortons de notre zone de confort. C’est cette voix intérieure en nous qui trouve un million de raisons de ne pas faire quelque chose.

Mais comment pouvez-vous accomplir quoi que ce soit en écoutant cette voix ? Mais il y a une autre voix, beaucoup plus importante, en nous. Nous parlons de la voix qui avait l’idée originale et qui a dit sans préjugé : “Écris un livre ! Sois créatif !”. Ce message vient du cœur. Si on y prête attention, on prend le risque de réaliser son rêve ! 😉

La plupart des arguments en défaveur de l’écriture d’un livre ne sont que de faux arguments. Voici les raisons les plus communes pour ne pas devenir auteur :

1. En tant qu’auteur, vous ne gagnez pas d’argent

Les chances de devenir auteur sont aujourd’hui encore plus importantes qu’hier ! En France, les ventes de l’industrie du livre en 2018 ont atteint 4 milliards d’euros (source : GFK) En outre, il est plus facile que jamais de publier un livre de nos jours. Bien sûr, même si vous ne gagnerez pas du jour au lendemain l’équivalent d’un salaire en écrivant des livres, vous pouvez certainement vous constituer un deuxième revenu grâce à ça. Plus vous y consacrez de temps et d’énergie, plus les ventes augmentent jusqu’à ce que vous gagniez assez d’argent pour passer à l’écriture à temps plein. Vous pouvez ensuite dire “Adieu métro-boulot-dodo !” en toute sécurité. C’est exactement ce que nous avons fait. Comment atteindre la liberté financière ? Vous pouvez trouver des réponses dans nos livres sur la finance, en particulier dans notre best-seller “Adieu métro-boulot-dodo !”  et dans notre livre “Le hamster quitte la roue”.

2. J’ai besoin d’une maison d’édition

À l’heure actuelle, vous n’avez plus besoin d’un éditeur pour publier un livre et devenir auteur ! Amazon rend extrêmement facile la publication d’un livre. En fait, vous avez simplement besoin d’un fichier Word – votre manuscrit – et d’un fichier image – votre couverture. Avec ça, vous avez tout le nécessaire pour publier un livre électronique. Pour la version de poche, vous avez besoin de votre manuscrit (de préférence au format PDF) avec les pages numérotées. Une fois votre livre accepté, il se retrouvera sur les étagères de l’une des plus grand libraire de France, de Belgique et de Suisse. C’est aussi simple que ça !

3. Je dois financer mes livres (moi-même)

Du moins pas sur Amazon ou BoD (= Books on Demand). Là, vos livres seront imprimés à la commande. Pour vous, cela signifie : pas de risque financier et grâce au contrat de fullfillment automatique, pas besoin de vous occuper de l’expédition de vos livres !

4. Ce que j’écris n’intéresse personne

Tout le monde est unique et personne n’a vécu ce que vous avez vécu. PERSONNE ne sait ce que vous savez. PERSONNE ne ressent ce que vous ressentez. PERSONNE n’a la même façon de penser que vous ! La peur de l’indifférence et du rejet n’a pas lieu d’être. Si quelqu’un n’aime pas ce que vous avez à dire, c’est qu’il ne fait pas partie du groupe cible de votre livre ! C’est pourquoi l’analyse du groupe cible est si importante AVANT de rédiger : À qui est-ce que j’écris le livre ?

Vous constaterez que votre groupe cible est très intéressé par ce que vous avez à dire (écrire) ! Si vous avez constamment peur du rejet, aucun livre ne sera écrit. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. C’est un fait. Quelqu’un trouvera que ce que vous écrivez est inintéressant, un autre ne sera pas d’accord et un dernier sera un vrai fan. C’est à vous de déterminer laquelle de ces trois personnes vous voulez entendre et croire.

Alors arrêtez de prêter attention à vos pensées négatives et commencez à croire en vous. Parlez-vous comme vous le feriez avec votre meilleure ami(e). Écoutez uniquement les critiques constructives et submergez votre groupe cible de textes exceptionnels !

5. Personne ne tombera sur mes livres de toute façon

Rien qu’avec Amazon, vous atteignez 50 % du marché du livre français ! En optimisant de façon intelligente votre référencement sur Amazon vous avez la possibilité d’être trouvé particulièrement facilement. Surtout quand on sait que la majorité des auteurs et des éditeurs ne s’en soucient pas suffisamment. Incidemment, Internet (Google, Facebook et autres) vous donne un formidable atout pour donner plus de portée à vos livres.

6. Je ferai ça plus tard…

Plus tard n’existe pas ! Si vous ne commencez pas à écrire MAINTENANT, vous ne commencerez JAMAIS. Un milliard de choses peuvent arriver entre-temps : vous pourriez tomber malade, votre famille pourrait avoir besoin de votre attention et de vos soins ou votre situation de vie pourrait changer complètement. Savez-vous à quoi ressemble le monde de demain ? Au lieu de cela, écoutez la voix intérieure en vous qui veut que vous vous réalisiez vous-même ! De même, il n’y a pas de jour parfait pour écrire. Acceptez juste cette réalité. Il y aura des moments de la journée où vous serez interrompu.

Que pouvez-vous faire contre ça ? Construisez-vous une routine personnelle qui prend en compte de telles perturbations et qui doit être évitée dès le début. Éteignez tous les appareils électroniques et écrivez dans un endroit qui vous inspire et / ou vous motive. Bloquez des temps d’écriture fixes dans votre routine quotidienne et définissez des priorités et des objectifs. Selon la loi de Parkinson, vous devez travailler moins mais mieux. En bref : ne cherchez pas une excuse, mais des moyens de réaliser votre rêve !

7. La perfection existe

Si vous écrivez ensuite votre livre et décidez de devenir auteur, sachez qu’il ne sera JAMAIS parfait ! Dans notre ère de l’information, il y a de plus en plus de “recherches”, que nous pourrions toujours exploiter. Bien que votre livre ne devrait évidemment plus contenir de fautes d’orthographe, la grammaire pourrait, elle, encore être améliorée. Si vous êtes un grand perfectionniste, alors votre livre peut s’avérer être une véritable tâche herculéenne. Prenez conscience de ce fait et veillez à finir votre livre plutôt qu’à le peaufiner indéfiniment. Ensuite, vous pouvez toujours le corriger, le modifier et le compléter. Plus important encore, vous fixer un délai et respecter. Imaginez tous ceux pour qui vous écrivez ce livre et à qui vous ne donnez pas encore accès, parce que vous vous “attardez” sur de petites choses.

Si vous laissez derrière vous ces fausses hypothèses, vous pouvez vraiment déplacer des montagnes ! Que pensez-vous de cet article ? Qu’est-ce qui jusqu’à aujourd’hui vous a empêché d’écrire votre livre ? Quels préjugés avez-vous ou avez-vous eu ? Nous attendons avec impatience votre commentaire !