Dans la plupart des cas, la blockchain est un livre de caisse numérique dans lequel toutes les transactions des participants sont enregistrées dans des blocs en chaîne. Idéalement, la blockchain, comme par exemple dans le cas du Bitcoin, est open-source  et décentralisée, contrairement à notre système monétaire existant. Ces deux caractéristiques garantissent un haut degré de transparence et de sécurité. Actuellement, la technologie de blockchain est principalement utilisée dans le contexte des crypto-monnaies, mais son domaine d’application peut être étendu à tous les domaines de traitement de l’information.

Définition de la blockchain : Qu’est-ce qu’une blockchain ?

Dans le contexte des crypto-monnaies, la blockchain est un livre de caisse public dans lequel tout le monde écrit ce qu’il doit à qui. Tout le monde peut consulter ce livre de caisse et sait en conséquence exactement qui a envoyé combien d’argent.

Imaginez, vous et vos amis allez en vacances ensemble et vous notez régulièrement sur un bout de papier qui a dépensé combien d’argent. A la fin du voyage, vous additionnez toutes les dépenses et vérifiez qui a payé plus que les autres. Si vous avez trop peu payé, vous mettez la différence dans le pot commun et si vous avez trop payé, vous retirez de l’argent du pot. Une blockchain, c’est exactement le même principe que ce bout de papier mais à une plus grande échelle. Elle capture les dépenses ou les transactions de tous les participants.

Cependant, aucune donnée utilisateur n’est stockée dans la blockchain, seuls les transferts provenant de comptes différents le sont. Les numéros de compte eux-mêmes représentent une chaîne de 27 à 34 caractères alphanumériques. Par conséquent, vous ne pouvez théoriquement pas savoir à qui appartient un compte.

2) Que peut faire une blockchain ?

En tant que système neutre de traitement de l’information , tout le monde peut  rejoindre la blockchain et dispose des mêmes droits. On pourrait aussi dire que :

Pour l’algorithme, tous les Hommes sont égaux.

Je vous fais découvrir le monde de la crypto. Si vous comprenez les crypto-monnaies aujourd’hui et alors vous ferez partie des gagnants de demain !

Cette approche est complètement différente de celle de notre système monétaire précédent qui provoque une répartition inégale de la richesse. La blockchain est soumise à diverses règles, telle qu’une transaction ne peut être exécutée que si les fonds sont disponibles (solution de “double spending”) ou tout simplement qu’aucun participant n’est discriminé, c’est-à-dire exclu.

La blockchain a la particularité qu’elle ne dépend pas d’un organe centrale de surveillance, tel qu’une banque centrale. La confiance n’est garantie que par le code basé lui-même sur des règles, celles-ci tuant dans l’œuf les tentatives de manipulation. La blockchain est open-source et donc constamment surveillée par ses participants. En raison de leur caractère décentralisé, il n’existe pas non plus de point d’attaque central pour les pirates.

Outre l’utilisation de la blockchain en tant que livre de caisse, il est possible de l’utilisée dans presque tous les domaines de la vie. Le fait que les informations soient stockées à l’abri pour l’éternité signifie que la technologie blockchain peut être utilisée dans les domaines des droits patrimoniaux ou de la propriété intellectuelle, dans le secteur de la santé (données médicales), ou dans la gestion d’identité (passeports, permis de conduire et cartes d’identité).

Comment fonctionne exactement une blockchain ?

Une blockchain consiste en une multitude de blocs d’information reliés entre eux. Chaque bloc de crypto-monnaies contient un certain nombre de transactions, une signature du bloc précédent et sa propre signature. Si vous modifiez un seul caractère dans un bloc, sa signature change complètement. Une manipulation rétrospective serait, en conséquence, immédiatement remarquée.

Les participants à une blockchain sont généralement des utilisateurs (user), des nœuds (nodes) et des mineurs (miner) :

  • Les users ne veulent utiliser la blockchain que pour leurs propres transactions et collaborent indirectement avec les miners en rendant public leur désir d’exécuter une transaction.
  • Les miners acceptent à leur tour ces transactions et les inscrivent dans le bloc suivant. Cependant, un bloc ne peut être ajouté à la blockchain que si un casse-tête mathématique très difficile est résolu par un miner. Une fois qu’un miner résout ce casse-tête, il est autorisé à attacher le bloc suivant à la chaîne. Tous les autres miners cesseront de travailler à la résolution du casse-tête et se consacreront à la résolution du prochain casse-tête qui permettra de passer au nouveau bloc. Avec le Bitcoin, le niveau de difficulté des énigmes change toutes les deux semaines, ce qui garantit qu’un nouveau bloc est détecté toutes les 10 minutes environ. Cette charge de travail est également appelée “Proof of Work” (preuve de travail).
  • Surtout, les nodes (nœuds) veillent à ce que la blockchain soit décentralisée. Ils stockent l’historique complet des transactions (blockchain) et vérifient les informations des autres nodes. Cela garantit que tous les participants du monde entier se trouvent “sur la même page” du livre de caisse, c’est-à-dire qu’ils en acceptent la même version actuelle.

Lisez aussi sur le sujet : Pourquoi le Bitcoin n’a pas besoin d’une couverture en or.

4) Conclusion

La Blockchain est une invention étonnamment ingénieuse qui révolutionnera tous les domaines de la vie. Surtout, Bitcoin, Ethereum & co. ont le potentiel de révolutionner le système monétaire existant basé sur la dette. Par exemple, avec l’algorithme du Bitcoin, la masse monétaire est limitée à 21 millions de bitcoins, de sorte qu’il ne peut théoriquement plus y avoir d’inflation. La blockchain représente la base technologique et cryptographique, ce qui garantit que personne ne peut manipuler la devise en sa faveur. Une propriété qui n’a uniquement suscité l’intérêt des banques centrales du monde entier.

Quelle expérience avez-vous déjà eu avec la blockchain et les crypto-monnaies ? Nous attendons vos commentaires avec impatience ! Mon nouveau livre sur le sujet sera bientôt publié sur ce sujet – alors restez connecté